Piles

milieu XIXe siècle

Piles électriques au bichromate de potassium
Verre, charbon de bois, zinc, métal
H. 21,5 cm ; D. 10,10 cm et H. 26 cm ; D. 12,40 cm
Fonds de la ville de Baugé
N° inventaire : BG 996.40 (1-2) et BG 996.38

La pile au bichromate de potassium ou pile de Grenet, ou pile de Bunsen, date de 1841 et est généralement logée dans un ballon de verre. L’électrode positive est constituée par deux plaques de charbon fixes entourant l’électrode négative -un cylindre plein en zinc-. Cette électrode centrale est plongée dans une solution de bichromate de potasse additionnée d’acide sulfurique et enfermé dans un balon de verre empli à moitié. Dès immersion de la lame métallique le courant se produit. Elle peut être remontée afin de la sortir de l’électrolyte, ce qui interrompt la fonction de la pile et limite l’usure du zinc.

Cette pile était réputée pour fournir des intensités de courant assez fortes. Elle n’était pas destinée à un usage domestique. Elle fut très utilisée dans les laboratoires et servit même à la charge des premiers accumulateurs.

Oeuvre conservée dans les réserves en attendant le nouveau musée

 

Musée d'Art et d'Histoire