Jules Desbois (1851-1935)

L’Angevine

1920 - 1921

Fragment du monument aux morts d’Angers
Modèle en plâtre
H. 89 cm ; L. 54,5 cm ; Pr. 61 cm
Dépôt du musée des beaux-arts de Tours
N° inventaire : 936.202.1.1 / PR D 003.1.1

Jules Desbois reçoit la commande du monument aux morts d’Angers en 1919. Aidé du sculpteur René Grégoire (1871-1945), il propose un groupe de trois figures : un poilu blessé dans les bras d’une Angevine éplorée, protégés par une Victoire ailée. Après de nombreux retards dus aux difficultés rencontrées par Alexis Rudier pour fondre le monument en bronze et aux modifications que Jules Desbois a voulu apporter au socle imaginé par l’architecte Barillé, le monument est finalement inauguré à l’entrée du jardin du Mail le 29 octobre 1922.
Depuis 1988, le monument est visible place Leclerc, devant le Tribunal de grande instance, sa patine à l’antique décapée ayant fait place à une patine vert foncé.

Visible dans la salle des sculptures monumentales

Musée Jules-Desbois