Fouilles Raymond Weill (1911-1913)

Fragment de stèle

Zaouiet el-Maietin
époque copte

Calcaire gravé, traces de polychromie
H. 25 cm ; L. 38,5 cm ; Pr. 4,8 cm
Dépôt de l’Etat en 1913
N° inventaire : BF 913.00.74

Cette stèle provient des ruines de la ville antique de Zaouiet el-Maietin en Moyenne Egypte, fouillée en 1912 par l’archéologue français Raymond Weill. Le texte en copte sahidique est celui d’une épitaphe : « Notre frère Anoute / l’homme de Temceu, s’est / reposé le / vingt [du mois] de Méchir / dans la paix. » Il peut être rapproché de ceui de deux autres stèles qui mentionnent « l’homme de Temceu » : l’une est conservée au musée du Louvre et la seconde au musée du Caire.
Près de Zaouiet el-Maietin, de nombreux hypogées et d’anciennes carrières à flanc de montagne ont été réutilisées pour installer de petits monastères et des églises coptes. Ces stèles témoignent de l’existence de ces sanctuaires coptes qui se sont répandus à partir d’Antinoé.

Visible dans la salle d’archéologie méditerranéenne

Musée Joseph-Denais