Plaque du culte de l’Être suprême

Eglise Notre-Dame
Beaufort-en-Vallée
1794

Ardoise gravée
H. 91 cm ; L. 190 cm ; Ep. 2,5 cm
Fonds Ville de Beaufort-en-Vallée
N° inventaire : BF 897

Cette plaque d’ardoise avait été installée sur la façade de l’église Notre-Dame en exécution du décret de la Convention du 18 floréal an II (7 mai 1794) voulu par Robespierre, qui instituait le « culte de l’Être suprême » en substitution du culte catholique, alors interdit. Après la chute de Robespierre, cette tentative d’imposer un nouveau culte survécut jusqu’au Concordat, qui rétablit en 1801 le culte catholique. Quelques églises ont conservé des inscriptions de ce type, peintes ou gravées dans la maçonnerie, mais les plaques mobiles comme celle-ci sont rares.

Visible dans la salle Beaufort aux XVIIIe et XIXe siècles

Musée Joseph-Denais