Camille Claudel (1864-1943)

La petite châtelaine

Paris, 1895

Bronze
H. 32 cm ; L. 28 cm ; P. 23 cm
Don d’Alphonse de Rothschild en 1896
N° d’inventaire : BF 3294

Entre 1889 et 1893, Camille Claudel fait plusieurs séjours au château de l’Islette, près d’Azay-le-Rideau, seule ou en compagnie d’Auguste Rodin. En 1892, elle fait poser Marguerite Boyer, la petite-fille de la propriétaire, madame Courcelle. De ce buste sont traduites plusieurs épreuves en bronze et en marbre, dont ce bronze de 1895. Dans un dernier marbre visible à La Piscine de Roubaix, Camille Claudel se détache de sa première version, traitant la chevelure « tout à jour », comme un écheveau défait.
Ce buste est considéré comme une oeuvre majeure de l’artiste : la tension extrême et l’expression hallucinée de l’enfant contrastent avec l’aspect puéril et fragile de son visage et de ses épaules.

Visible dans la salle des beaux-arts

Musée Joseph-Denais