Frédéric-Auguste Bartholdi (1834-1904)

Les Trois Sièges de Belfort

Belfort
1901

Plâtre avec mise aux points
H. 32 cm
Don de Jeanne Bartholdi en 1914
N° inventaire : BF 3877

En fier patriote, Auguste Bartholdi va faire de la défaite de 1871 une « lutte glorieuse » en magnifiant la résistance des habitants de Belfort face à l’invasion prussienne. Les Trois sièges de Belfort est moins connu que le Lion, emblématique de la ville. La réalisation de ce monument commandé par la ville de Belfort sera très longue. A la mort de Bartholdi en 1904, il n’est qu’à l’état d’ébauche. Le projet aboutit finalement grâce à la pugnacité de sa veuve, Jeanne Bartholdi, et l’inauguration a lieu en 1913.
Ce monument, achevé par Hubert Louis-Noël, le praticien de Bartholdi, est composé d’une groupe central formé d’une allégorie de la France soutenant Belfort et de deux enfants symbolisant les populations des régions perdues. Autour, 3 statues représentent les défenseurs de Belfort lors des sièges de 1813, 1815 et 1870-1871.
Ce plâtre avec mise aux points, les plâtres des trois défenseurs et un modèle en plâtre plus grand ont été donnés par Jeanne Bartholdi au musée grâce à l’intercession d’Hubert Louis-Noël.

Visible dans la salle des beaux arts

Musée Joseph-Denais